Dans cette première partie d’une série d’entretiens avec Africa Radio pour la chronique Comment mieux vivre au XXIe siècle, la fondatrice d’Ecologie Universelle, Aminata Sidibé, expose sa vision de l’écologie et aborde la place centrale du continent africain dans les débats sur la question climatique.

Première partie de la série d’entretiens de Aminata Sidibé avec Africa Radio pour la chronique Comment mieux vivre au XXIe siècle.

Extraits de l’entretien

« On est obligé de ralentir car on est arrivé à un point de non-retour. Aujourd’hui, l’écologie n’est plus une option. »

***

« La bonne nouvelle, c’est qu’on peut toujours agir. Avec des efforts conséquents et constants, on est capable de changer les choses et de faire évoluer la planète sur la bonne voie. »

***

« L’Afrique, c’est 55 États qui émettent moins de 5% de gaz à effet de serre. Donc l’Afrique est le continent qui pollue le moins, par contre c’est le continent le plus impacté. »

***

« Il faut que nos États s’engagent un peu plus et n’attendent pas les décisions des COP (conférences mondiales sur le climat) pour se dire ‘voilà ce qu’on doit faire’. L’Afrique doit être au cœur du débat sur le changement climatique. »

Aminata Sidibé